Punching-Ball, le guide ultime!

Punching-ball.fr est le guide ultime du punching-ball qui vous aidera à choisir le punching-ball qui vous convient le mieux. Tant de punching-balls sur le marché, de toute taille et de toute forme, et beaucoup d’hésitations au moment d’acheter un punching-ball. Le risque de se tromper et d’acheter un punching-ball de trop mauvaise qualité, ou d’acheter un sac de frappe qui ne convient pas à ses besoins …

Que vous soyez débutant ou pro, les objectifs ne sont pas forcément identiques, il est donc important de bien choisir son matériel, mais la difficulté est la même quand vient le moment de choisir le meilleur punching-ball ou sac de frappe qui sera votre partenaire d’entrainement.

Tous les types, pour tous les genres !

Dans ce site, nous verrons donc en détails les différents punching-balls pour adultes, leur principale fonction et les exercices qu’ils permettent de mieux travailler avec des propositions de punching-ball afin de vous aider à faire votre choix. Il y aura aussi un focus sur les punching-balls pour enfants car nombreux sont à éviter et il en existe de très bien. Egalement est mise à disposition une revue des sacs de frappe, autre équipement très prisé des entrainements de boxe, afin de posséder toutes les info nécessaires pour choisir dans les meilleures conditions et acheter votre punching-ball.


10649528183_9db043ab97_z

 

Histoire du Punching-Ball

Mais pour commencer, je vous propose un brin d’histoire et quelques anecdotes pour vous plonger dans l’univers de la boxe.

Taper sur un punching-ball comme Rocky, s’acharner sur un sac de frappe comme dans Million Dollars Baby, admirer Mohamed Ali considéré comme le 2e plus grand sportif de tous les temps… On associe la boxe à des valeurs et des traits de caractère admirés de tous : la combativité, le sacrifice, la détermination… idée largement véhiculée par le punching-ball, fier et fervent serviteur de ce sport.

A coté de cette lecture romantique de la boxe se trame une histoire séculaire dont je vous propose une approche. Car avant d’être le symbole d’un état d’esprit, d’une culture, d’un style de vie, la boxe est forte d’une aventure multi millénaire, au cours de laquelle le punching-ball fera son apparition.

Inventée par les dieux, adulée par les nobles : il faut commencer par comprendre l’histoire de la boxe pour comprendre l’histoire du punching-ball

La boxe est apparue en Mésopotamie dès le 2e millénaire avant J-C. On date la première utilisation des gants autour de 1000 avant Jésus Christ chez les minoens, mais le port des gants ne sera pas maintenu dans l’adaptation grecque sous les noms de pugilat et pancrace.

Aucun équipement, si ce n’est des cibles réelles faisant office de punching-ball vivants, que l’on frappait bien évidement à mains nues. Sa présence dès les premiers Jeux Olympiques en Grèce Antique (les jeux panhelléniques de leur vrai nom) confirme la notoriété et le prestige dont elle bénéficiait, accédant au rang de sport noble.

Les grecs pratiquaient en effet ce sport au nom des dieux du mont Olympe, qu’ils considéraient comme les inventeurs de la boxe. Les boxeurs étaient entrainés comme de vrais guerriers, faisant de ce sport une discipline très violente. On raconte même que un des plus puissants et féroces boxeurs/guerrier de l’époque, Eurydamus, a préféré avaler ses dents plutôt que d’admettre qu’il avait été blessé

Si la Rome Antique voit l’acmé de la pratique de la boxe antique, elle signe également sa fin et son interdiction par l’empereur Théodose Ier en 392 avant JC. Il faudra faire un bond de plusieurs milliers d’années avant de la voir réapparaitre sur le devant de la scène, toutefois la boxe traversera le temps et les âges en survivant à travers des formes clandestines.

C’est la deuxième histoire de la boxe moderne, née dans l’Angleterre des années 1800.

853885884_ecfbe0a288_z

De nombreuses rencontres au pugilat étaient depuis le 17e siècle organisées clandestinement par la noblesse qui se délectait an pariant lors de combat à mains nues. Le roi George en était lui même friand.
Si la majorité des combattants sont d’origine britannique, le dernier champion de ce type de rencontre sera l’américain John L. Sullivan, en juillet 1889, qui gagne à l’issue d’un match épique de 2h16.

La limite de durée des match est notamment un des premiers piliers qui fera basculer la boxe dans la lumière de la légalité, entre tout un corpus de règles connues sous le nom des règles du marquis de Queensburry, noble qui se divertissait et pariait allègrement sur de nombreuses rencontres clandestines organisées par les matchmakers de l’époque.

Toutefois, si ce grand nom aidera largement à populariser la boxe, à en diffuser les règles, et contribuera à sa légalité, il se cache derrière le journaliste John Graham Chambers, qui a rédigé en 1865 les 16 règles de bases de la boxe moderne, au premier rang desquelles le port obligatoire des gants, des catégories de poids pour rendre plus équitables les rencontres, une structure en temps limité atour de 3 round et enfin l’interdiction de porter des coups à son adversaire à terre.

14605165778_ee50412ab1_z

Même si on ne peut dater précisément à quel moment les punching-balls entrent dans l’équipement d’entrainement des boxeurs, on sait que le premier brevet attribué pour son invention date de 1872, soit en même temps que la diffusion des règles de la boxe.

Son utilisation exponentielle va de paire avec la nouvelle identité de la boxe, qui cherche à redorer son blason, obtenir une image plus technique et artistique que brutale et épique. Avec l’utilisation du punching-ball, on s’entraine, pour peaufiner sa technique, développer sa vitesse, améliorer sa dextérité, et ce dans le respect des règles de l’art, si bien que la boxe compte parmi les premiers sports professionnels et est aujourd’hui devenu un des sports les plus populaires.

Une popularité sans-cesse grandissante.

Les grandes compétitions sont regardées par des millions de téléspectateurs à travers le monde, les rencontres annoncées comme des duels historiques pour lesquels les tickets se vendent en quelques minutes. La boxe est désormais une puissante industrie qui brasse des millions. Le combat du siècle entre Ali VS Frazier en 1971 fut le premier combat à déchainer les passions partout dans le monde, s’en est suivi des confrontations encore mythiques aujourd’hui comme Marvin Hangler Vs Thomas Hearns ou plus récemment, Floyd Mayweather vs Manny Pacquiao.

Inventée par les dieux, adulée par les nobles, pratiquée par des guerriers, la boxe finit par gagner ses lettres de noblesses. Il est d’ailleurs intéressant de constater que la boxe est tellement ancrée dans nos pratiques qu’elle a touché une cible autrement moins violente, contribuant ainsi à véhiculer une image plus douce et orientée fitness.

Sans dénaturer l’essence même de la boxe, cette autre direction à l’avantage de dresser un portrait complet de cette discipline, à la fois sport de combat où le but reste de frapper, mais aussi sport complet associant souplesse, exercices cardiaques et stratégie, que le punching-ball permet de développer.

853095253_d25e60c796_z

Punching-Ball?

Un ballon en cuir cousu, monté sur une tige métallique mouvante, que l’on rempli de coton est la forme la plus basique et connue du punching-ball existant dans l’imaginaire collectif. Sa base très lourde est remplie d’eau ou de sable. Ainsi stabilisé, le punching-ball plie, mais ne rompt pas. En réalité, il faut deux punching-ball pour n’en faire qu’un : un premier ballon en cuir est inséré dans l’autre, premier ballon que l’on gonfle d’air.

rocky_slaughterhouse

Les premiers punching-balls étaient fait en peau de kangourou, mais on utilise aujourd’hui le cuir de chèvre dont l’élasticité et la résistance permettent le gonflement sans risque de déchirure. De plus, le cuir permet l’absorption de l’humidité et prolonge ainsi sa durée de vie.

Mais des punching-balls en tissu ou en cuir synthétique existent aussi. Moins résistants mais moins chers, ils peuvent être une bonne l’alternative pour les personnes qui l’utilisent moins souvent que les boxeurs.

Toutefois, comme la légende de la boxe Frazier, vous pouvez très bien confectionner votre propre punching-ball à base de toile de jute, d’épis de mais, ou tout simplement taper dans des cuisses de bœuf suspendues – une célèbre scène de Rocky rend hommage à ce champion.

A coté de ce punching-ball sur pieds, il en existe une multitude d’autres. Le punching-ball suspendu par exemple, le mini punching-ball sur pieds, ou encore le punching-ball à double accroche. Il y a même le punching-ball gonflable, très pratique quand on manque de place à la maison. Le point commun de ces punching-balls étant leur design. En effet, cette forme de ballon en poire est conçue afin d’autoriser les coups à répétition sans se casser ni se déchirer. La forme permet aussi d’absorber les impacts sans blesser le joueur.

5723229114_9da1593f24A quoi ca sert ?

En boxe, il faut frapper son adversaire en visant des cibles. On appelle cela des touches, dont certaines valent plus de points que d’autres. Le but originel du punching-ball est tout simplement d’entrainer à cet exercice en frappant à la force de ses poings la partie molle du punching-ball, le ballon.

Toutefois contrairement à l’idée reçue, on utilise en boxe le punching-ball afin de travailler certains types de mouvements, et surtout, améliorer leur coordination, ainsi que la dextérité et l’agilité. Qu’ils soient suspendus, sur pieds, plus ou moins large, chacun permet un type d’exercice particulier.

Cela permet à tous les niveaux de pratiquer, et comme il existe des punching-balls pour enfants, même les tous petits peuvent s’y mettre !

Pour ne pas choisir n’importe quel punching-ball pour vos petits et ainsi éviter qu’ils se blessent en utilisant un matériel de mauvaise qualité, je vous conseille de lire cette page destinée aux punching-balls pour enfants.

En effet, certains parents ne mesurent pas le danger auquel ils exposent leur enfants quand ils achètent un punching-ball et pensent faire le bon choix, faute aux commerçants et grandes marques qui ne donnent pas de bonnes et véritables informations. Des punching-balls instables, des tiges non rigides, des ballons trop durs qui blessent les mains et qui reviennent droit dans la figure… Outre le choix du bon punching-ball pour enfants, il y aussi toute une pédagogie à transmettre et une attitude à adopter afin d’assurer la pratique dans d’excellentes conditions. Je donnerai mes conseils afin de choisir le bon punching-ball pour enfants avec une sélection pour vous guider dans votre achat.

Comment choisir votre punching-ball ?

Les 3 questions à se poser et les conseils qui vont bien avant d’acheter son punching-ball:

Quel est mon niveau?

Les débutants auront tout intérêt à se diriger vers des punching-balls sur pieds, dont la maîtrise est plus facile que dans un punching-ball suspendu ou poire de vitesse. Si vous n’avez jamais touché à une poire de vitesse, vous passerez plus de temps à essayer de la contrôler que de véritablement pratiquer.
Au contraire pour des pratiquants plus confirmés, tournez-vous vers une poire de vitesse ou punching-ball suspendu, qui ont l’intérêt de rebondir très vite, et de vous obligez à garder les bras en l’air.

Quel est mon objectif?

Pour travailler la vitesse et la précision, une poire de vitesse est idéale. Elle entraine aussi à la coordination.
Pour des exercices ciblés de frappe, le punching-ball suspendu est un très bon choix. Choisissez le avec un ballon large si vous voulez rendre la touche plus difficile et des rebonds lents et amples, afin de travailler la force, ou petit pour obtenir des rebonds rapides et accentuer le travail des coups secs et répétés.
Si tous sont de très bon partenaire pour travailler l’endurance, le punching-ball suspendu ou poire de vitesse reste le meilleur partenaire pour des exercices de cardio.

Quelles conditions de pratique?

Pour les espaces restreints, on peut opter pour un sac de frappe suspendus
Si vous êtes mauvais bricoleurs, un support autoportant existe et vous permet d’y accrocher votre poire de vitesse sans trouer vos murs.
Pour les endroits plus spacieux, le punching-ball sur pieds convient parfaitement, n’hésitez pas à tourner autour et à vous déplacer !

Règles de sécurité

Comme dans tout sport, et particulièrement en boxe, des règles de sécurité sont nécessaires afin de rendre la pratique agréable et l’entrainement efficace sur punching-ball. Le port des gants est donc obligatoire, on peut y ajouter celui d’un casque si on est débutant ou un enfant. Et ceci car il faut faire attention au retour du ballon.

Lorsque vous frappez dedans, le punching-ball peut directement revenir dans le visage ! Si cela fait partie de la réalité dans un combat – le poing de l’adversaire qui peut vous toucher – le but de l’exercice sur punching-ball est aussi d’entrainer aux esquives et à éviter ce retour.

Notre sélection des trois meilleurs punching-balls